Innovations
Fleurir le désert

Roger PINTO - Président de SIONA

Progression inquietante de l'antisemitisme en france, les mesures prises par le gouvernement s'avèrent insuffisantes et inefficaces

La situation des Juifs en France est de plus en plus préoccupante. L’antisémitisme continue à se développer : - de janvier à mai 2015 : + 84 % par rapport à 2014 + 161 % par rapport à 2013

Lire la suite...

Fleurir le désert

Publié le Jeu. 24 mars 2016

Comme l’ont montré Dan Senor et Saul Singer dans leur célébrissime ouvrage Israel : The Start-Up nation, le mot “impossible” ne fait pas partie du vocabulaire hébraïque.  On ne compte plus, en effet, les découvertes, les innovations souvent synonymes de révolutions dans un ensemble de secteurs (biotech, cleantech, applications…).

Pour les ingénieurs israéliens, penser ce que les autres n’avaient pas imaginé apparaît comme une seconde nature.... 

Faire pousser des plantes ou des fruits et légumes dans le désert ? 

C’est possible grâce aux scientifiques israéliens. Lorsque dans les années 1950, l’idée à germée dans les cerveaux de Shai Ben Eliyahou et Hagai Porat, personne n’a vraiment pris le projet au sérieux.  

Mais à force d’insistance et de chutzpah, le Premier Ministre David Ben Gourion les a finalement autorisé à expérimenter leur nouveau type d’agriculture. Les 2 ingénieurs israéliens ont d’abord construit un puits pour arroser un petit potager. C’est ensuite grâce au goutte à goutte et à un climat idéal, l’aridité du sol a pu être contrebalancée.  Dès lors, le gouvernement s’est empressé de soutenir la fondation d’infrastructures afin de développer l’agriculture dans le Néguev qui constitue 60% de la superficie de l’Etat hébreu. 

Agriculture Israel

Plantations dans le désert du NEGUEV


En 1986, l’Agence Juive a également participé à cette visée En 1986, l’Agence Juive a également participé à cette visée en lançant le centre de recherche et développement Arava.

Sa vocation ? Mettre en relation le monde académique issu par exemple de l’Université Ben Gourion de Beer-Sheva et les entreprises. C’est comme cela que se poursuivront les progrès de la “verdification” du désert.  Et ça marche !

 Aujourd’hui, cette bande de terre sèche, a priori impropre à l’implantation de l’Homme fournit plus de 60% du total des exportations israéliennes de légumes frais. Alors régalez vous avec ces aubergines, tomates, concombres et autres dates venus tout droit de l’une des terres, à l’origine les moins propices à de telles cultures.

Source : coolisrael.fr/24982/5-innovations-israeliennes-qui-changent-la-vie

Plus d'articles dans la catégorie [Innovations]
+

Réagissez en postant un commentaire

Pas encore inscrit ?

Votre Email :

Choisissez un Pseudo :

Choisissez un mot de passe :

Captcha Recharger l'image Pour des raisons de sécurité, veuillez svp saisir les caractères que vous voyez ci-dessus

Déjà inscrit ?

Votre Email :

Votre mot de passe :

Captcha Recharger l'image Pour des raisons de sécurité, veuillez svp saisir les caractères que vous voyez ci-dessus